Notre étalon DUVIANO – PP Sorraia – PP AES

C’est un cheval adorable, extrêmement calme, doux et particulièrement attachant.

Duviano k

 

Il a la particularité d’être de robe grullo (aussi appelée robe SOURIS par les HN).

Testé EE/aa/DD, il transmettra à sa descendance le gène dun, responsable de cette robe.

Duviano j

 

Monté, Duviano se montre très coopératif, il aime faire plaisir et présente de jolies allures qui lui ont valu d’être approuvé dans la section dressage du stud-book AES, grâce au travail de sa cavalière Severine Dymowski.

Duviano et seve1

Mais ce qu’il aime par dessus tout c’est aller se promener en forêt, il sort seul en extérieur sans aucun soucis, c’est un cheval très franc qui n’a peur de rien.

duviano foret

Origines de Duviano (avec photos)

Le Sorraia est l’ancêtre du lusitanien, utilisé principalement par les bergers pour rassembler les troupeaux, c’est donc un cheval de travail, bien dans sa tête.

bergers sorraia

 

 

Dove, notre précédent étalon (demi-frère de Duviano)

Dove a passé avec succès les épreuves de Qualification Loisir (c’est d’ailleurs le premier étalon Sorraia à être qualifié Loisir).

allures trot

Origines de Dové

Origines du cheval Sorraia

Ce petit cheval a été découvert par Ruy d’Andrade en 1937 dans la « Vale do Sorraïa », au Portugal. En voie d’extinction (seuls 200 individus survivants à nos jours), il fait l’objet d’un programme de préservation mené par le Haras Royal du Portugal (Coudelaria Alter Real). Quelques éleveurs privés, au Portugal et en Allemagne tentent aussi de sauvegarder ce qui serait l’ancêtre des chevaux ibériques modernes.

De nombreuses années, il a été admis que les chevaux modernes descendaient du cheval de Przewalski. Des travaux sur l’étude de l’ADN mitochondrial ont infirmé cette théorie, ce cheval (Equus ferus przewalski) aurait divergé du cheval actuel il y a environ 500.000 ans au même titre que l’onagre (Equus hemionus), le zèbre (Equus zebra) ou l’âne (Equus asinus) qui font aussi partie du genre Equus.

Chevaux de Lascaux                                                                Cheval de Przewalski

peinture rupestre lascaux

przewalki

 

Une autre sous-espèce de l’Equus Caballus, l’Equus Caballus Antunesi a été découverte par Vera Eisenmann sur des sites du nord du Tage, au Portugal. Des peintures rupestres de la même époque (entre 30 000 et 25 000 ans avant notre ère) dans la péninsule ibérique montrent également un cheval aux caractéristiques semblables au Sorraia, cheval plus léger, marques primitives (tête foncée, raie de mulet, zébrures sur les membres).

Chevaux de Ekain:                                                                Sorraia:

cavalos gruta de ekainDové étalon grullo Sorraia

Les récentes recherches en génétique tendent à prouver que cet Equus Caballus Antunesi a évolué pour donner le Sorraia qui lui-même a évolué pour donner les chevaux lusitaniens (PSL) actuels.

origines lusi

La faible population de chevaux Sorraia entraine un risque de consanguinité élevé. Etant l’ancêtre des chevaux PSL, j’ai décidé de croiser mon étalon avec une jument PSL (Union Sacrée).

Etant par ailleurs amoureuse des PRE, j’ai choisi aussi une jument PRE (Camela del Recuerdo) en croisement avec Duviano, les croisements espagnols x portugais ayant déjà été pratiqués avec succès.

Le stud-book du PRE est créé en 1912 et celui du PSL en 1967.

Le Sorraia étant l’ancêtre des chevaux ibériques en général et bien sûr des descendants des chevaux importés aux Etats-Unis par les conquistadors, en particulier le Spanish Mustang (descendant direct des ibériques) et dans une moindre mesure le Rocky Mountain Horse (croisement d’espagnol et d’anglais), j’ai trouvé intéressant de retrouver ces premiers chevaux qui ont foulé le sol américain en les recroisant avec du Sorraia.

En effet, le gène dun présent chez ces chevaux ne peut venir que de l’importation à l’époque de chevaux Sorraias. D’ailleurs, une étude a montré que l’ADN du Spanish Mustang est extrêmement proche de celui du Sorraia.

Ainsi, une jument Spanish Mustang (Frost Feather) et une jument croisée PRE x RMH (Elmeerah) ont rejoint l’élevage.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s