Mon histoire

Parcours professionnel

Après des études scientifiques, j’ai commencé ma carrière dans l’archéologie, puis dans l’enseignement (professeur de chimie) puis dans l’Aviation Civile. Après avoir été reçue au concours de l’ENAC, j’ai pu intégrer le Ministère des Transports en tant que fonctionnaire.

Fin 2011, j’ai décidé de vivre à fond mes deux passions, l’élevage des chevaux et l’accueil des hôtes, deux rêves réalisés depuis quelques années mais qui n’étaient que des loisirs.

J’ai donc posé ma démission pour me consacrer exclusivement à ces deux activités à partir du mois d’avril 2012.

Parcours équestre

J’ai commencé l’équitation à 6 ans, comme la plupart des petits cavaliers, dans un club, où à l’époque il ne nous était pas possible de préparer les chevaux avant de monter. Après avoir passé mon deuxième degré, je me suis tournée vers le monde de la randonnée…

Au cours d’un voyage en Espagne, une rencontre a révolutionné ma vision de l’équitation… J’avais monté pour la première fois de ma vie un Pure Race Espagnole. J’ai travaillé quelques temps dans cette hacienda et j’y ai appris qu’un cheval pouvait être travaillé à pied avant d’être monté. Cela parait drôle maintenant, mais à l’époque, la mode des “chuchoteurs” n’étaient pas encore apparue en France.

En janvier 2002, j’ai enfin réalisé mon rêve et Leyenda del Este petite ibérique de 3 ans 1/2 à l’époque a rejoint ma vie.
En avril 2004, c’est Gibus d’Emery qui a rejoint la famille, adorable welsh pony d’1m22 qui fait la joie des petits et des grands.
En novembre 2004, je fais l’acquisition d’L Dorado, hongre bai ONC né en Espagne.
Puis c’est Daoubiad du Verseau, étalon de race Crème, né en Espagne lui aussi qui nous a rejoint en 2006, suivi de près par Liska, jument barbe-arabe palomino-roan ONC.

Altanera’Sol est restée à la maison, ainsi que Bailadora’Sol.

Autre découverte fondamentale en espagne, les « casas rurales », plus courament connues sous le nom d’auberges espagnoles. Ce sont des chambres d’hôtes, mais qui permettent, grâce à la mise à disposition de commodités communes (cuisine, salon, TV, buanderie etc…) de réunir les hôtes de façon incroyablement conviviale. J’ai pu enfin ouvrir une structure de ce type en 2006, qui me permet non seulement de faire partager ma passion, mon univers, mais aussi de faire connaissance avec des gens formidables dans une ambiance chaleureuse.

En 2010, au hasard de nos balades dans les environs, nous sommes tombés amoureux d’une batisse du XIXème siècle. Un an de travaux pour la remettre en état et « le domaine de l’Escuderia » voyait le jour, avec le même esprit de convivialité mais dans un cadre bien plus beau.

Je tiens à remercier particulièrement anngel, Emilie Teyssedre ainsi que Lélia et Philippe Vandendriessche pour les magnifiques photos qui m’ont permis d’illustrer si joliment mes propos tout au long de ce site.